Accueil      banniere de jardihaie    Contact    facebook     English
origine des haies utilité de la haie la haie en danger plantation de la haie la haie brise vue la haie fleurie la haie basse la haie champêtre

Origine des haies

Elles ont été introduites au XVIème et XVIIème siècle afin de permettre à tout propriétaire de "faire clore ses héritages qu'ils soient : de murailles, haies, palis et fossés, pour les rendre deffensables." (droit si évident qu'il ne nécessitait aucune confirmation juridique).
La coutume donnait la liberté de "mener pacager les bestiaux dans les lieux non cultivés et qui ne soient pas clos" (il fallait donc planter des haies pour ne pas voir les bêtes d'autrui errer sur ses terres !). On y mettait alors des arbres fruitiers tels que pommiers, noisetiers, épine blanche et épine noire.

Toutefois, l'origine des haies date probablement du Moyen-Age, les terres n'étaient à l'époque, qu'épisodiquement cultivées.
Les paysans opéraient régulièrement des défrichements au sein des terres seigneuriales pour s'approprier quelques lopins et les mettre en culture pour leur propre compte.
Ainsi la constitution des bouchures s'est faite graduellement au rythme de la multiplication des hameaux et des défrichements, directement sur la terre, avec des gros chênes pour faire du bois de chauffage que l'on émondera pour former des têteaux.

La haie permet aussi, de maintenir les bêtes sur une parcelle donnée. En outre, elle contient, dans des chemins solidement enclos, leurs allées et venues entre l'étable et le pré.

La constitution du bocage est donc due, tout d'abord, à la présence de friches servant au pacage commun. Les haies ont, en plus, apporté du bois de chauffage lorsque que les forêts ne furent plus capables de remplir ce rôle au XVIIIème et XIXème siècle ainsi que des fruits.

haie haie haie haie haie
Revenir en haut